Mar 042010
 

Logo_babelio

logo goodreads

Connectons nos Bibliothèques …

C’est l’accroche posée sur le site de Babelio, projet lancé en 2007 par trois passionnés de livres. A la recherche d’une solution pour trouver quelques livres dans le style de ceux que j’aimais bien lire, je faisais pas mal de recherches via google en indiquant dans la recherche le nom d’un bouquin apprécié.

Je suis ainsi tombé sur des références aux outils en ligne permettant de partager le contenu de nos Bibliothèques. Loin de Google et de sa numérisation qui fait tant de bruit, ces outils permettent de partager Les ouvrages appréciés ou non d’en faire des critiques, d’en citer des extraits. Deux sites semblaient se dégager fortement alors : Babelio et Goodreads.

Le premier nommé est un site Français alors que Goodreads est en langue anglaise, Frein assez important qui au delà de la barrière de la langue pose aussi le problème de la représentativité des ouvrages en langue française au sein des collections.

J’ai donc tenté une comparaison des deux sites pour faire un choix … que je n’ai pas réussi à faire, en effet dans mes critères entraient (et entre toujours) le prix, la facilité de proposition d’ouvrages intéressants et la facette « sociale » des outils.

D’entrée Goodreads marquait deux points, en effet, l’utilisation de l’outil est intégralement gratuite alors que pour dépasser les 300 livres sur Babelio il faut payer, de plus l’intégration de Goodreads dans sa vie digitale est simple (Mise à dispo de badge ou widget pour les blogs, intégrations dans Facebook sous la forme d’une application etc ..)

La ou par contre Babelio marque des points c’est sur la recherche d’ouvrages compatibles avec vos gouts. Tout d’abord le fait que le site soit français change totalement la donne en terme de représentativité de la langue dans les ouvrages, ensuite le système compare votre bibliothèque virtuelle avec les autres et indiques des indices de compatibilité avec les autres utilisateurs. Il est donc tout de suite aisé de parcourir les bibliothèques élues les plus compatibles avec la votre pour trouver de nouveaux ouvrages.

Je n’ai en fait jamais pu trancher entre les deux outils me retrouvant ainsi à utiliser les deux et à poster les mêmes critiques sur les deux sites …

Babelio vient cependant d’évoluer fortement en rafraichissant au passage sa page d’accueil, l’une des principales modifications est l’intégration fortement demandée de la dimension sociale (Vous en avez d’ailleurs un exemple sur le coté de cette page ou on trouve le livre en cours de lecture.). Cette fois les widgets et autres intégration avec les réseaux sociaux sont présents ramenant l’équilibre entre les deux réseaux et ne laissant plus que l’argument prix en faveur de Goodreads.

Mon choix entre les deux n’est pas encore complétement fait mais toutefois j’ai inversé la tendance en publiant désormais ma bibliothèque en priorité dans Babelio pour ensuite la copier dans Goodreads.

N’ayant pas encore atteint la limite des 300 ouvrages je me laisse un peu de temps pour prendre une solution définitive et peut être écarter Goodreads.

EDIT DECEMBRE 2012 : Je n’avais pas encore eu le temps de mettre à jour ce billet, mais depuis le temps, les choses ont bien évoluées et mon choix est fait. Celui ci s’est porté sur Babelio et j’ai même d’ailleurs depuis fermé mon compte Goodreads depuis.  Ceci dit pourquoi Babelio ?

Trois raisons principales ont dicté ce choix, la toute première est la révision du « business model » qui fait que, maintenant, quelle que soit la taille de la bibliothèque, l’abonnement à Babelio est GRATUIT. De ce fait on peut penser que la fréquentation et la richesse de partage va augmenter et que la « représentativité » de la littérature francophone va être de plus en plus réelle.

Deuxième raison, l’implication de Babelio dans les réseaux sociaux et autres blogs est désormais d’un niveau équivalent à Goodreads. il est possible de donner des informations via des widgets sur son propre blog,  une application facebook existe maintenant ainsi que des pages dédiées.

Enfin troisième raison et ce n’est pas la moindre (J’en ai déjà pas mal parlé sur ce blog) l’opération récurrente Masse critique organisée par Babelio avec le concours de nombreux éditeurs et qui nous permet de disposer gratuitement d’ouvrages afin de découvrir de nouveaux auteurs par exemple, en l’échange de la publication d’une critique sur le site de Babelio. Modèle Gagnant pour tout le monde (Auteurs, éditeurs, Membres de Babelio et lecteurs blogueurs). Rien que pour cette initiative permettant une découverte literraire de tous les instants, Babelio correspond tout à fait à l’idée que je me fait de ce type de service.

Et vous votre choix est il fait ? N’hésitez pas à dire ce que vous appréciez de l’un ou l’autre des services dans les commentaires de ce billet.

Voir ma bibliothèque Babelio

(vu 3914 fois)

  8 réponses sur “Bibliothèque en ligne : Babelio ou Goodreads”

Comments (5) Pingbacks (3)
  1. Merci de ce comparatif à notre honneur. Petite précision, l´abonnement à Babelio n´est pas obligatoire si vous parrainnez 5 membres, vous pourrez ajouter autant de livres que vous le souhaitez. Et félicitations pour votre blog , j ai rarement vu un design et une ergonomie aussi agréables…pierre

  2. Merci Pierre pour ces compliments que je vous retourne d’ailleurs car la nouvelle interface de Babelio me séduit.

    Il ne me reste plus qu’à trouver les 5 personnes à parrainer

  3. Un argument à ajouter également: Les avis Babelio apparaissent dans Google play books ; je ne suis pas sûr que ce soit le cas pour Goodreads.

  4. J’ai edité l’article afin de donner finalement mon choix après plusieurs évolutions de Babelio et un peu de temps passé de ma part à l’utiliser.

    Encore une fois n’hésitez pas à laisser ici votre avis en complément de l’article.

  5. Bonjour,

    Je viens ici apporter un peu d’eau à votre moulin, un 2ème site en langue française existe, il s’agit de « Booknode ».
    Personnellement, j’en suis satisfaite. Je ne connais pas vraiment Babelio (j’y ai juste jeté un coup d’oeil) mais il semblerait que ces deux sites se ressemblent au niveau des fonctionnalités !
    Du point de vu design, je donnerai l’avantage à Booknode.

    Si le coeur vous en dit, je vous en souhaite une agréable découverte !

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)