fév 112012
 

SauvegardeLe NAS avec son grand espace de stockage ainsi que toutes ses fonctionnalités annexes (dlna, Hébergement de site, etc) est vraiment un bonheur pour héberger le coeur du réseau familial. Toutefois, une fois l’ensemble des données centralisées, elles deviennent (par définition de la centralisation) beaucoup plus vulnérables.

Il est alors essentiel de prendre les précautions qui s’imposent afin de sécuriser nos données qui, même si elles ne sont pas financières, de type secret industriel ou autres, représentent, au moins pour nous, une valeur importante.

Combien d’entre nous ont passé du temps à regarder les albums photos de nos parents ou grands-parents, manipulés les vieilles images en noir et blanc et ri ensemble en se redécouvrant à l’age de 5 ans sur une de ces photos.

La numérisation a certes beaucoup d’avantages, en terme de praticité, de qualité, de reproduction, mais elle induit de fait un risque supplémentaire de disparition de l’histoire de nos familles.

Combien de trésors d’images de jeunes enfants, baptisés, communiants, fêtant leurs premiers anniversaires etc … disparaitront lors de la mort d’un disque dur, d’un ordinateur portable ou autre PC.

Fort de ce constat, et après la petite série loi de murphy de l’hiver dernier, je me suis à nouveau penché sur la sécurisation de mon petit soho familial.

Alors récapitulons :

1) Les données sont hébergées sur un NAS synology disposant de deux disques de 1To en RAID 1.

Rappelons que le RAID n’est pas une sauvegarde, mais simplement une redondance des données permettant la récupération dans le cas d’un crash d’un des disques composant le système RAID.

2) Le NAS en question est intégralement sauvegardé toutes les nuits sur un disque dur USB (de même capacité) qui lui est raccordé.

Si on se remémore Murphy, un problème de compatibilité des sauvegardes USB entre le NAS et mon disque dur m’obligeait à formater celui ci en NTFS (Provoquant ainsi des temps d’accès à pleurer :( : 36 h en moyenne pour une sauvegarde intégrale) et de plus occasionnait un plantage récurrent des sauvegardes.

Depuis quelques jours j’ai tenté l’achat d’un nouveau boitier de marque icy box et j’ai installé le disque dedans. Aprés formatage en EXT4, depuis une semaine maintenant, les sauvegardes se déroulent sans problème et dans des temps raisonnables (Croisons les doigts ;-) )

3) Que se passerait il en cas d’inondation, d’incendie ou de destruction du meuble ou se trouve le NAS et son disque USB ?

On se retrouve sans rien, donc option supplémentaire : Trouver un moyen de sauvegarder les données essentielles (donc non reconstituables) à l’extérieur de la maison.

Plusieurs solutions sont alors possibles (malheureusement beaucoup moins seront facilement réalisables ou accessibles financièrement.)

Première possibilité : Profiter de l’ensemble des espaces de stockage gratuits mis à notre dispositions (Dropbox, box.net, et autres skydrive), financièrement intéressants (en particulier si on a pu profiter des offres gratuites au bon moment). Ces espaces présentent un inconvénient majeur : pas de possibilité de sauvegarder automatiquement et à chaque modification de nos fichiers importants, il faut systématiquement faire les copies à la main. Pas de ftp, ou autre rsync disponible pour ces plates formes. Et une sauvegarde qui n’est pas automatique … n’est pas une sauvegarde.

Deuxième possibilité : Sauvegarder sur l’espace disque disponible d’un hébergeur, payant la plupart du temps, mais souvent les prix sont modiques pour un espace permettant toutefois de transférer un « début » de volume. (Ex Hébergement perso d’OVH prix raisonnable pour 25go de Stockage)

J’ai tenté la solution en écrivant des scripts pour le synology, scripts déclenchés automatiquement toutes les nuits. La solution fonctionne, par contre si vous avez quelques photos en stock, oubliez, car 25 Go : c’est vite atteint !

Troisième possibilité:  Amazon S3, on en lit que du bien, le Synology possède une fonction dédiée de sauvegarde vers Amazon S3 : Alors ?

Alors j’ai regardé et c’est quand même un peu compliqué pour comprendre comment ça marche et surtout combien on va payer ! : J’ai abandonné.

Quatrième possibilité : trouver un espace dédié au stockage, pas trop cher et permettant une sauvegarde par ftp ou rsync.

Après avoir cherché un moment, j’ai trouvé DEDIKAM qui présente, je trouve, un excellent rapport qualité prix et qui est surtout compatible avec la fonction rsync des Nas Synology. Je me suis pris un compte que je suis en train de remplir. Bon ça prends un peu de temps d’envoyer 50 ou 60 Go :)

Donc pour l’instant, je ne suis pas mécontent de la situation, même si je sais que c’est encore perfectible (mes sauvegardes ne sont pas incrémentales, donc un fichier supprimé par erreur sur le NAS est supprimé de l’ensemble des sauvegardes dés le lendemain). On avance en marchant et j’ai pour l’instant un problème d’espace m’empêchant d’avancer plus vite.

Je reviendrai faire un petit point sur le sujet lorsque la sauvegarde distante sera complète et entièrement automatisée. (Je n’ai pas encore décidé si j’allais utiliser le système de calendrier natif des sauvegardes Synology ou écrire moi même les scripts et les lancer via Cron)

Il reste enfin une dernière solution, trouver un copain qui s’achète également un NAS et faire des sauvegardes croisées de l’un chez l’autre …

 

  (vu 820 fois)

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>