Fév 192012
 
Steve Jobs par Walter Isaacson

Steve Jobs – Biographie par Walter Isaacson

En tant qu’utilisateur d’un certain nombre de produits Apple, je me suis demandé pendant un certain  temps si je devais lire ou non la biographie de son fondateur Steve Jobs. Sortie en Angleterre avant de sortir chez nous, je l’ai un peu feuilletée dans une librairie outre manche. J’étais assez dubitatif, je l’avoue.

Cependant plus le temps passait, plus j’étais tenté. Je me sentait tout de même assez touché par le décès de cet homme qui avait  révolutionné trois marchés dans sa carrière.

Le sort en a finalement décidé puisque j’ai reçu le livre en cadeau d’anniversaire (Merci Sophie et François 😉 ). Je me suis donc finalement plongé dedans. Plongé certes mais avec un à priori; je craignais que l’ouvrage ne soit complaisant car la 4éme de couverture me semble toutefois un peu (beaucoup) exagérée :

La Biographie du génie qui a changé le monde

A partir d’une quarantaine d’interviews exclusives et de multiples rencontres avec sa famille, ses proches, ses collaborateurs, ses amis comme ses adversaires, Walter Isaacson a reconstitué d’une façon magistrale et passionnée la vie, l’oeuvre et la pensée d’un des plus grands innovateurs et visionnaires de notre époque.

Alors génie peut être mais qui a changé le monde me semble un peu trop fort !

Bon maintenant que je viens de me mettre tous les fan-boys à dos :), je peux parler du bouquin. C’est quand même cela qui nous intéresse.

Mes doutes et ce que j’ai aimé

Je ne suis pas un grand adepte des biographies. Je pensais de prime, abord, que la vision chronologique serait adoptée dans ce type d’ouvrage. Si c’est bien le cas dans la prime jeunesse du sujet, ça ne l’est plus ensuite. Je dois avouer avoir été un peu perturbé par cette façon de narrer. Ceci étant, arrivé au bout de l’ouvrage, c’était finalement pas mal.

Au risque de faire un joli spoiler : Ce livre finit mal et il meurt à la fin ! 
Mais c’est en fait un bon résumé de cette bio. Il est mort comme il avait vécu, sans concessions, ni changement de sa ligne de conduite, sans devenir vraiment responsable non plus.

Je ne dévoilerais pas le contenu de la vie de Jobs révélé dans le livre. Ce n’est pas le but, mais je voudrais plutôt dire que ce sont surtout les premières années qui m’ont semblées passionnantes car elles nous font toucher du doigt la construction de la personnalité de Steve Jobs. Le déroulement de ces années au cœur de la silicon valley et à une époque ou j’était encore tout minot, ne me semblait pas coller au personnage. Et pourtant, c’est ainsi que se sont mis en place les divers éléments clés du scénario. Scénario qui a fait qu’aujourd’hui les deux grandes entreprises pour lesquelles Steve Jobs avaient une affection particulière (Apple et Pixar) sont devenues ce qu’elle sont aujourd’hui.

Finalement cet ouvrage, qui est tout de même un pavé de 640 pages, se lit très facilement. Je l’ai donc terminé en moins de deux semaines. Intérêt et plaisir un peu en baisse sur la fin de l’ouvrage. Cette baisse étant particulièrement du, je pense, au fait que c’est la partie de sa vie que l’on connait le mieux malgré tout le secret qu’il y avait mis.

En synthèse

Un ouvrage ou l’auteur décrit un homme et sa vie sans complaisance. On sent toutefois poindre, sur la fin, un certain attachement au personnage.

Il est maintenant temps de répondre à la question initiale : Est ce un livre pour les Apple Addicts ?  

Je pense que tout le monde peut le lire. Cependant si le monde de la technologie et de ses usages n’est pas votre tasse de thé, passez votre chemin.
Ce livre remet un certain nombre de pendules à l’heure, et ne donnera aucun argument à un camp comme à l’autre. Et c’est plutôt une bonne nouvelle parce que personnellement je suis un peu  fatigué du troll systématique qui démarre dés que l’on parle d’Apple (dans un sens ou l’autre).

Bonne Lecture

 

 

(vu 1637 fois)

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">

(requis)

(requis)