mar 022012
 

Nouvel ebook de Steve BerryIl ya un peu plus d’un an j’écrivais cela à propos des ebooks. Je suis assez fan des romans de Steve Berry, qui arrive à nous insérer dans ses intrigues une part historique intéressante, du suspens et un petit bout de quête ou de chasse au trésor.

Alors je l’avoue, ce n’est peut être pas de la trés grande littérature, mais à chaque nouveau roman je passe un bon moment (ce qui reste un des enjeux essentiel de la lecture). Aujourd’hui j’ai reçu un mail émanant du site de Steve Berry et faisant la promotion d’un nouvel ebook.

Je me suis donc rappelé ce billet de l’année passée (enfin plutôt celle d’avant d’ailleurs ;-) ), ou je contais mes difficultés sur la possibilité de trouver des ebooks en anglais.

J’ai souhaité aujourd’hui faire un petit tour pour voir quelle avait été l’évolution dans ce domaine. Steve Berry est me semble t il un bon exemple à regarder. Tout d’abord, il utilise de plus en plus régulièrement le format de l’ebook court (et donc peu cher) pour promouvoir une aventure de l’un de ses héros (Cotton Malone par exemple) ou un personnage de second plan, ceci ayant à mon avis pour but de savourer l’aventure courte et d’en redemander en achetant les grands livres. Artifice marketing donc, dirons nous, mais si celui ci peut nous permettre de découvrir, un héros, un environnement, une ambiance, un style d’écriture ma fois profitons en.

Donc à mon sens initiative intéressante, maintenant après quelques mois, la situation a t elle évoluée au point de nous permettre de passer au livre numérique plus facilement ?

L’année écoulée qui avait été placée sous le double patronage de la tablette et de la liseuse à certainement du dépoussièrer le marché et amener des solutions.

Premier test : Qu’est ce qui est disponible comme ouvrage de la main de Steve Berry au format électronique ? Alors en Français : Cherchez bien parce qu’il y en a peu …

A la Fnac, deux ouvrages : les deux derniers romans parus, sur l’ibook store un seul ouvrage, et dans la boutique Kindle d’amazon : la fusion des deux précédents soit trois ouvrages !

Si je regarde maintenant en langue originale, soit l’anglais, sur notre premier fournisseur : rien, sur le second une assez jolie palette dont les 3 e-books en aventure courte, y compris celui pour lequel j’ai reçu un message ce matin (il est en pré commande). Enfin chez notre dernier fournisseur : on trouve à peu prés l’équivalent de l’ibook Store, avec quelques ouvrages italiens ou espagnols…

Première conclusion : Quasiment tous les livres de notre auteur ont été traduits en français, un grand nombre d’entre eux sont déjà disponibles en format poche, mais seuls trois le sont au format numérique. Certe ce sont les derniers, nous laisserons donc le bénéfice du doute en estimant que c’était prévu dés la conception et que c’est donc plus facile :)

Deuxième conclusion : Si notre auteur semble avoir développé une véritable stratégie autour des e-books et en particulier sur son format court, cette stratégie, tels les magnétoscopes il y a quelques années a du s’arrêter à Poitiers ;-)

 

Continuons à explorer notre cas d’école, et cette fois penchons nous sur les prix, là pour le coup je trouve cela édifiant. Sur nos trois livres en français, le prix est quasi identique soit un peu inférieur à 20€, quelque soit le magasin.

Regardons ci dessous la page de l’ibook store :

 

 

Quels ebooks et à quel prix

 

L’ebook en français est de 2 à 3 fois plus cher que l’ensemble des ebooks en langue originale, lorsqu’en plus on regarde on s’aperçoit que l’un des ouvrages (le mystère Napoléon absent de l’ibook store) est vendu également autour de 20€ alors qu’il existe en poche pour 8,99 €. Sa version anglaise (The Paris Vendetta) au format numérique coutant ici 5,49 €.

Troisième conclusion : On nous refait le coup de la musique ! Si je peux comprendre un surcout lié à la numérisation, je doute fort qu’à l’heure actuelle il y ait une importante phase de travail pour disposer de la version numérique d’un ouvrage existant déjà en livre de poche (Sorti en 2012).

 

Bon on pourrait en tirer une quatrième conclusion indiquant que les économies réalisées en achetant nos ebooks en anglais n’auront d’égales que nos immenses progrès dans la langue de Shakespeare ;-)

Dernière conclusion, nous avons toutefois fait un pas en avant, puisque il est désormais possible en france pour un titulaire d’ipad de se procurer les ebooks de Steve Berry (en langue Anglaise majoritairement) sur l’ibook store y compris nos trois histoires courtes : The Balkan Escape, The devil’s Gold et trés bientôt The admiral’s Mark.

A noter également que pour avoir un peu « googlé » ces ouvrages avec les bons mots clés (ebook, epub etc …) il est devenu assez facile de les récupérer sans bourse délier !

Si petit pas en avant fut fait pour les ebooks, grand pas a été fait sur le marché parallèle, qui encore une fois va trés vite, si l’offre légale sur la musique à presque intégralement raté une génération d’enfant (ados), il semble que l’offre légale des ebooks (en France) lui emboite allègrement le pas.

Bon, du coup je vais m’acheter the Jefferson Key dont j’attend la sortie Outre manche (en papier bien réel cette fois depuis plus d’un an) !

  (vu 1312 fois)

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>