oct 272012
 

Machine a ecrire et acte de naissance

En remettant à jour ma généalogie Bénard, je suis retombé sur ce document trouvé en lieu d’acte de naissance de Mr Pierre Frédéric Dain (6 Mai 1787) à Vorges dans l’Aisne. Naissance plutôt originale à deux titres.

Tout d’abord et comme suggéré par l’image en tête de cet article, tomber en 1787 sur un acte de naissance tapé à la machine dans les registres micro filmés a de quoi surprendre !!

Bon, l’idée que l’usage de la machine à écrire soit d’époque ne tient pas deux secondes … mais toutefois en consultant wikipedia on lit quand même que le premier brevet déposé pour un système de machine à écrire est antérieur à la naissance de mon aïeul.

Un certain Heny Mill (qui n’a d’ailleurs déposé que deux brevets dans toute sa vie d’inventeur) a déposé le premier brevet pour un système automatisant l’écriture en … 1714 ! Soit tout de même prés de 73 ans avant les fameux registres de naissance.

Par contre nul ne sait si cette machine a réellement été construite.

L’autre raison pour lequel cet « acte de naissance » est intéressant provient du fait que le dit Pierre Frédéric fut totalement oublié d’inscription sur les registres et a du porter réclamation devant la première chambre du tribunal civil de Laon.

Il ensuite venu (certainement à la mairie de Laon) pour faire enregistrer enfin sa naissance vingt quatre ans plus tard mais avec son père (Louis Antoine Gabriel Dain 1746-1819) alors âgé de 64 ans.

On peut imaginer, qu’il n’était pas trés sympa de se sentir inexistant au regard de l’état civil en 1787 (Quoique cela pouvait permettre d’éviter une conscription quelconque comme celle de masse de l’an II de la révolution soit pas si longtemps aprés sa naissance mais heureusement trop tot pour qu’il soit appelé).

Par contre, on peut également imaginer qu’aujourd’hui ce serait bien plus problématique en cas d’absence d’acte de naissance : puisque de papier d’identité point, de mariage ou de Pacs point etc …

Je vous mets ci-dessous la photo de la déclaration relevée aux archives de l’Aisne  ainsi que la transcription que j’en ai faite (pour une fois sans trop de mal je l’avoue ;-) )

On peut penser que l’usage de la machine à écrire vient d’une sauvegarde faite d’un document en mauvais état, ou d’une transmission trés … trés tardive et après reprise sur un outil plus moderne.

On constate également que la personne ayant tapé cette déclaration ne maitrisait pas totalement l’outil car on relève quelques fautes.

acte de naissance Pierre Frederic Dain

 

Transcription de la déclaration d’acte de naissance :

Est Comparu Pierre Frédéric Dain agé de vingt quatre ans, garçon demeurant à Vorges lequel nous a requis en vertu d’un jugement par lui obtenu en première chambre du tribunal civil de Laon, le seize de ce mois à nous signifiée, le jour d’hier au soir de dresser note de sa naissance dont la rédaction a été omise sur les registres de l’état civil, dans les termes dudit jugement par lesquels elle a été fisé et retenue , et à laquelle réquisition il a été défére, ainsi qu’à celle de Louis Antoine Gabriel Dain agé de soixante quatre ans , meunier, demeurant à Vorges, ici présent lequel nous a déclaré être le père dudit Pierre Frédéric.

Nous avons de l’aveu des dits requérants et en vertu du jugement précité, et qui sera ci après transcrit , rédigé le présent acte protant que : le dit Pierre Frédéric, garçon majeur, demeurant à Vorges, est né dans la dite commune de Vorges, le six mai mil sept cent quatre vingt sept du mariage de Louis Antoine Gabriel Dain, Meunier demeurant audit Vorges et de Marie Jeanne Xarlier.
Et ont les requérants signé avec nous le présent acte de naissance aprëq qu’il leur en a été fait lecture.
Dain Dain Mauclercq.

  (vu 1392 fois)




Vous pourriez être intéressé par :

  2 réponses sur “Acte de naissance oublié : Il porte réclamation”

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>