Eternalis par Raymond Khoury

Eternalis par Raymond Khoury

Eternalis, ce livre est de deuxième ouvrage de Raymond Khoury que je lis après Le Dernier Templier.

Il me laisse sensiblement le même sentiment. Il est construit autour d’une histoire traversant le temps et nous présente donc pas mal d’époques successives. L’écriture est plaisante et les descriptions réalistes.

La vision des personnages (comme dans « Le dernier Templier ») me semble toutefois un peu simpliste. En effet les méchants sont très méchants et les gentils très gentils …

Quelques situations sont invraisemblables, où le gentil se sort d’une situation seul avec un révolver face à une équipe entière. Ce type de personnage est, de ce fait, vu comme GI-Joe  et du coup cela nuit à l’histoire.

Tout l’aspect lié à l’Ouroboros aurait pu être un peu plus développé et j’ai personnellement toujours un peu de mal avec les histoires de tortures et d’expériences sur les humains …

Cependant, comme pour le dernier templier, on reste accroché dans l’histoire et on souhaite voir comment cela va se terminer. c’est donc un roman facile à lire qui tient en haleine et qui donc procure un moment de détente agréable.

Je n’ai pas encore décidé si j’allais acheter le roman suivant de Raymond Khoury, car même si l’écriture est agréable et les histoires bien documentées, pour moi ce n’est pas encore au niveau d’un Steve Berry ou d’un David Gibbins.

Ce que j’ai aimé

L’histoire multi-époque, je le disais déjà dans l’article sur le Huit, j’adore ce type de roman.
Le rythme de l’histoire.

Ce que je n’ai pas aimé

Les histoires de tortures et d’expérimentations humaines (ce n’est pas trop mon truc …)
Le coté un peu trop manichéen des personnages : Tout blanc ou tout noir et pas de gris …
La thématique de l’Ouroboros qui semblait très importante n’est finalement presque pas développée.

Asavar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.