Fressenneville étape au coeur du Vimeu

Fressenneville – Somme

Sixième journée du challengeAZ et retour vers l’Ouest, cette fois nous nous dirigeons vers le département de la Somme et plus précisément vers Fressenneville. Située à quelques km de la côte picarde et donc de la Manche, Fressenneville fait, depuis 2020, partie du Parc Naturel régional Baie de Somme Picardie Maritime. Nous faisons un petit voyage de 156 km à vol d’oiseau.

Carte de Fressenneville
Carte produite avec Umap et OpenstreetMap
Quelques lignes sur l’histoire de Fressenneville

Si une activité préhistorique a du avoir lieu à Fressenneville comme dans beaucoup d’autres endroits, il en est peu fait mention. Pourtant en 1976, gisement néolithique, fut découvert au lieu-dit « la plaine d’Hocquèlus ». Il se composait de haches taillées et polies, de pics, grattoirs et tranchets, ainsi que de pointes de flèches à ailerons.

Proche du site de la bataille de Saucourt-en-vimeu, la motte féodale de Fressenneville était assez importante. Elle présente les traces de la présence de remparts ainsi que d’une basse cour. Cela témoigne certainement de la préparation de resistance aux vikings qui débarquaient tous les ans pour venir piller. En 881, après les saccages d’Amines et de Corbie, le roi Louis III livra donc bataille à Saucourt-en-vimeu. La bataille fut remportée avec l’anéantissement d’environ 8 000 vikings.

Peu de grands événements ensuite à travers les siècles et jusqu’à l’époque moderne. Les témoignages montrent la successions des seigneurs à travers le temps et les donations auprès des diverses cures et abbayes.

Au 18ème siècle, la serrurerie fait son apparition et les métiers commencent à se transformer. Si Fressenneville avait une forte présence agricole, on observe dés 1730, le recul de ces métiers au profit de ceux de tisserands, serruriers, charpentiers, et autres métiers de l’artisanat.

On retrouve d’ailleurs parmi les noms des grandes familles de serruriers de cette époque des noms figurant dans notre généalogie. (Nous y reviendrons certainement dans un autre article).

En 1906, une insurrection dans les usines Riquier, se transforma en émeute et conduisit à la destruction du domicile des membres de la direction de l’usine. (Autre article à venir également). Cet événement a inscrit dans la mémoire collective Fressenneville comme étant ech poeyi ed ché metteux d’fu (le pays des metteur de feu, en picard).

Fressenneville a connu le pic de sa démographie lors du recensement de 1975 avec une population de 2 594 habitants. Partie de 500 habitants au début du 18ème siècle, elle décroît doucement depuis ce pic.

Source : Wikipédia et le site Histoire du vimeu.

Fressenneville et mes ancêtres

Fressenneville aura donné lieu à plus de 200 événements généalogiques sur mes ancêtres. Ces événements se répartissent sur 37 patronymes différents.
On peut en trouver la liste ci-dessous.

  • ACOULON
  • BEAUCHAMPS
  • BEAURAIN
  • BENARD
  • BOCLET / BOQUELET
  • BRIET
  • BUIRET
  • CASSIN
  • CLAIRE
  • COUILLET
  • D’HIER / D’HIERE / D’HIERRE / D’HYER / D’HYERE / DHIER
  • DAVERGNE
  • DE RAMBURE / DE RAMBURES / DERAMBURE / RAMBURES
  • DEHEDIN
  • DELATTRE
  • DELIGNIERES
  • DESGARDIN
  • DU CASTEL / DUCASTEL
  • DUFRESNE
  • DUPUIS
  • FOURDRAIN / FOURDRIN
  • FOURNIER
  • GALLEMANT
  • GUERVILLE
  • HOLLEVILLE
  • HURTELLE
  • LECUL / LECUT
  • LEPHAY / LEFROID
  • LEROY
  • LIGNIER
  • LOTTIN
  • OUIN
  • POILLY
  • ROUSSEL
  • TESTU / TETU
  • TURLE
  • VATRE / VATREE / WATTRE

La plage de dates concernant ces événements se situe entre 1614 et 1926. On y trouve donc des événements extraits des BMS comme de l’état civil. Il faut noter que les registres de Fressenneville démarrent à partir de l’année 1614. J’ai bien trouvé des naissances préalables à cette année, mais elles ne resteront que des suppositions. D’autre part, il y a également des registres manquants (au moins dans la numérisation des archives), ce qui impacte la vérification et l’enregistrement des sources.

L’église où se sont certainement déroulé la plupart de ces événements est l’église consacrée à Saint Quentin. Toutefois, celle ci a été reconstruite entre 1900 et 1906. Ce n’est donc pas entre les murs actuels que ce sont déroulés les événements généalogiques relevés.

Voici une représentation des deux églises côte à côte.

Les deux églises Saint-Quentin de Fressenneville
Source : Région Haut de France

Une anecdote ?

Le début du 20ème siècle de Fressenneville a été fortement marqué par la grève et l’émeute qui en a suivie dans les établissements de serrurerie Riquier. L’émeute, évoquée jusque dans la presse nationale aura pour conséquence directe l’incendie et la destruction de l’usine et du chateau du propriétaire de celle-ci. (Autre article à venir également).

Cet événement a inscrit dans la mémoire collective Fressenneville comme étant ech poeyi ed ché metteux d’fu (le pays des metteur de feu, en picard).

L’événement en lui-même n’est pas anecdotique, mais la participation active, semble-t-il, de certains de mes ancêtres à cette action, lui donne une saveur généalogique supplémentaire.
J’y reviendrais certainement avec un billet dédié (lorsque j’aurais rassemblé plus d’informations)
Teasing Again …

Qui de nos ancêtres à Fressenneville ?

La liste de nos ancêtres nés à Fressenneville s’étend sur une longue période, je ne pourrais bien sur pas tous les détailler.
La couleur bleue claire de l’arbre d’ascendance ci-dessous est associée à un événement Naissance/Baptêmes à Fressenneville. Nous pouvons voir qu’elle prédomine la représentation.
Je ne détaillerais bien sur pas chacun de ces ancêtres et je vais plutôt vous emmener à chaque extrémité de l’arbre.

Arbre d’ascendance montrant les baptêmes et Naissances à Fressenneville (en bleu clair)
Source Hérédis Personnel

Marie Marthe Philomène DELIGNIERES

Démarrons donc avec Marie Marthe Philomène DELIGNIERES, elle était mon arrière grand mère. Elle est née le 18 avril 1873, comme nous le montre son acte de naissance ci-dessous.

Acte de Naissance Marie Marthe Philomène DELIGNIERES Fressenneville
Acte de naissance Marie Marthe Philomène DELIGNIERES à Fressenneville
Source : Archives départementale de la Somme

Elle est la fille d’Ambroise DELIGNIERES et de Philomène Appoline Véronique DHIER. Née et élevée à Fressenneville, elle y épousera son conjoint : Eugène Hyppolyte BENARD en 1891, elle a 18 ans. Eugène n’est pas de Fressenneville, il est originaire d’un village situé à quelques kilomètres : Feuquières en Vimeu.

Après leur mariage, ils partiront vivre à Feuquières en vimeu où ils auront deux enfants.

Famille de Marie Marthe Philomène DELIGNIERES
Source : Collection Personnelle

Ils ne quitteront plus Feuquières. Veuve en 1930, Marie Marthe Philomène y vieillira.

En 1949, elle s’y éteindra et y sera inhumée.

A l’autre bout de l’arbre : Jeanne DEHEDIN

A l’autre bout de l’arbre, se trouve Jeanne DEHEDIN.
Si ses parents (Jean DEHEDIN et Jeanne MAUTOR), sont connus car présent dans l’acte de baptême ci-dessous, je ne les intègre pas car leurs baptêmes sont antérieurs aux dates de début des registres.

Baptême Jeanne Dehedin Fressenneville
Acte de baptême de Jeanne DEHEDIN le 1/07/1614 à Fressenneville
Source : Archives départementales de la Somme.

Jeanne épousera Pierre TESTU, mais la date de leur mariage ne m’est pas connue. Ils auront plusieurs enfants, la première d’entre eux semble être Marguerite TESTU née en 1639 à Fressenneville. Vous pouvez cependant constater que la version de l’acte dont je dispose est … délicate à lire 🙂 !

Acte supposé de baptême de Marguerite TESTU en 1639 à Fressenneville
Source : Archives départementales de la Somme

Marguerite épousera François BOCLET avant 1671, à priori, la date du mariage ne m’est pas connue (les lacunes évoquées en début d’article …).

Ils auront 7 enfants, Charlotte, Robert, Francois, Agnès, Marie, Louis et Jacques.
Sur ces 7 enfants 3 mènent en ligne directe ou indirecte à Marie Marthe Philomène. Il s’agit de Robert, de Marie et de Jacques. Le chemin au départ de Robert (qui porte le patronyme déformé de BOCQUELET) compte une génération de plus que les autres.

Cela fait donc de Jeanne DEHEDIN la SOSA 5467 (à la 13ème génération), 5511 (également à la 13ème génération) et 11 203 (à la 14ème génération) de mes enfants.
8 ou 9 générations séparent donc Jeanne de Marie Marthe Philomène.

Asavar

3 commentaires

  1. Oui malheureusement on en a toujours trop peu et j’en ai aussi quelques unes pour lesquelles je ne sais pas identifier les personnes y figurant … c’est encore plus frustrant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.