Saint Jacques des Blats : Nouvelle étape cantalienne

Saint Jacques des Blats – Cantal

Retour dans le Cantal pour cette journée du « S ». Commune entièrement comprise dans le parc naturel des volcans d’Auvergne, comprenant la haute vallée de la Cère et les contreforts du Plomb du Cantal, Saint Jacques des Blats nous accueille aujourd’hui.

Depuis Ribement, nous avons donc fait un petit voyage de 529 km à vol d’oiseau.

Carte Saint Jacques des Blats
Carte produite avec Umap et OpenstreetMap
Quelques lignes sur l’histoire de Saint Jacques des Blats

Dés 1378, on trouve trace d’une chapelle dédiée à Saint Jacques, sur un chemin de Saint Jacques de Compostelle. A cette époque, cette chapelle est attachée à Thiézac. Elle deviendra indépendante en 1808.

Attachée initialement à la seigneurie de Thiézac qui comprenait toute la vallée de la Cère, Saint Jacques des Blats était propriété de la famille de Cère.

A noter que l’on retrouve parmi la liste des maires de Saint Jacques des Blats, quelques patronymes présents dans mon ascendance (Bruel, Manhes, Chiniard, Frescal …)

La démographie

Saint Jacques des Balts présente une démographie décroissante depuis 1793. Le dernier recensement (2017) présente une population de 330 habitants alors qu’en 1793, la population était supérieure à 1100 personnes. La décrue augmente depuis le début du 20ème siècle.

Source : Wikipédia, le site de la commune .

Saint Jacques des Blats et mes ancêtres

Etouvelles aura donné lieu à un peu plus de 80 événements généalogiques sur notre ascendance. Ces événements se répartissent sur 15 patronymes différents.
On peut en trouver la liste ci-dessous.

  • AUDEVAL
  • BRUEL
  • CHAUTARD
  • CHINIARD
  • DOLY
  • FRESCAL
  • GAILLARD
  • GRIFFUEL
  • GROUFFAL
  • LARRIBE
  • MANHES
  • MARTY
  • TESTEIL
  • TRIN
  • USSE

Tous ces événements sont répartis entre 1650 et 1907, et comprennent donc des événements religieux comme civils. Il faut noter que les registres d’Etouvelles démarrent à partir de l’année 1661. J’ai trouvé une naissance préalable à cette année, mais comme je ne l’ai pas sourcée (😳) …

Sans grande surprise, l’église où se sont certainement déroulés la plupart de ces événements est donc consacrée à Saint Jacques.

Voici quelques photos extraites de ma collection personnelle.

Une anecdote ?

J’ai trouvé sur le généawiki de la commune, cette anecdote / légende que j’ai trouvé fort jolie : La légende de la Cère

La Cère est la rivière qui prend sa source sur les hauteurs de Saint-Jacques des Blats au lieu dit de Font de Cère près du Lioran, est demeure la rivière la plus importante du Cantal et se jette dans la Dordogne. Sa légende raconte qu’une petite nympe avait permis à Cérès, la déesse des moissons, de retrouver sa fille emportée aux enfers par Pluton. Aussi, quand la nymphe se trouva menacée par Apollon, Cérès vola à son secours et la transforma en une rivière qu’en souvenir on appela La Cère.

Qui de nos ancêtres à Saint Jacques des Blats ?

Cette fois ci, je vais insérer deux arbres d’ascendance car je souhaiterais évoquer racines et feuilles de l’ascendance à Saint Jacques des Blats.

Feuilles : Marie Louise et Calixte
Arbre Ascendance Saint Jacques des Blats
Arbre d’ascendance montrant Baptêmes et Naissances à Saint Jacques des Blats (en bleu)
Source Hérédis Personnel

La dernière personne de mon ascendance née à Saint Jacques des Blats est donc mon arrière grand mère Marie Louise Bruel. Comme l’indique son acte de naissance, née le 12 avril 1886, elle est la fille de Guillaume BRUEL et de Jeanne Eugénie FRESCAL.

Naissance Bruel Marie Louise Saint Jacques des Blats
Acte de Naissance Marie Louise Bruel
Source : Archives départementale du Cantal

Marie Louise est née au domicile de ses parents, au village des Gardes qui fait partie de Saint Jacques des Blats.

Lorsqu’à 19 ans, elle se marie avec Calixte MARTY, en 1905, son acte de mariage comporte plusieurs données intéressante.

Son mari (futur) est indiqué comme étant Calixte MARTY fils de Calixte MARTY, or son père se dénommait en réalité Pierre comme celui ci nommera d’ailleurs son fils plus tard.
Les deux parents de Marie Louise, qui est mineure, sont décédés et c’est sa grand mère Françoise DOLY veuve FRESCAL qui est « présente et consentante » au mariage. Elle a alors 83 ans et mourra 2 ans plus tard.
Enfin, du coté de Calixte, sa mère Marguerite AUTEMAYOU est indiquée « présente et consentante », alors que le père est « non présent et consentant » via un acte du 18 juin 1905 de maitre USSE notaire à Carlat.

Marie Louise sera cultivatrice puis avec Calixte, ils auront une épicerie à Aurillac, que j’ai connue. Après la mort de Calixte, elle continuera à tenir cette épicerie.

Voici ci-dessous trois photos de Marie Louise dont deux devant l’épicerie en question. Sur l’une d’entre elle Calixte est également présent.

Racines : Jean GROUFFAL et Marie MAILLARD

Je vous propose un nouvel arbre d’ascendance qui se raccroche au précédent via Marie CHINIARD qui était donc l’arrière grand mère de Marie-Louise.

Ascendance Saint Jacques des Blats
Arbre d’ascendance Saint Jacques des Blats
Source Hérédis personnel

Jean GROUFFAL est la personne pour laquelle j’ai l’acte de baptême le plus ancien sur Saint Jacques des Blats. Il est né le 4 mai 1669, fils de Jacques et d’Agnès TRIN.

Baptême Jean GROUFFAL Saint Jacques des Blats
Acte de baptême de Jean GROUFFAL à Saint Jacques des Blats en 1669
Source : Archives départementales du Cantal

Comme Marie-Louise, il est originaire du village des Gardes.

De son coté, Marie MAILLARD est née quelques jours plus tard, le 21 mai 1669. Elle est la fille d’Antoine et Antoinette TESTEIL.

Baptême Marie GAILLARD
Acte de baptême de Marie GAILLARD
Source : Archives départementales du Cantal

Son parrain est Jean TESTEIL, il est également originaire du village des Gardes.

Se connaissant surement depuis l’enfance, ils prendront le temps de la réflexion et se marieront le 15 janvier 1701 à 31 ans.

Mariage Grouffal x Gaillard Saint Jacques des Blats
Acte de mariage de Jean GROUFFAL et Marie GAILLARD en 1701
Source : Archives départementales du Cantal

Je leur connais trois enfants

  • Jacques né le 16 octobre 1702.
  • Agnès née le 11 décembre 1704.
  • François né le 18 septembre 1710.

Ils sont tous nés à Saint Jacques des Blats.

C’est finalement Marie qui décédera la première en février 1732 à 62 ans.

Décès Marie Gaillard
Acte de sépulture de Marie GAILLARD 2 février 1732
Source : Archives départementales du Cantal

Son mari, Jean sera veuf presque 7 ans et décédera en janvier 1739.

Décès Jean GROUFFAL
Acte de sépulture de Jean GROUFFAL le 15 janvier 1739
Source Archives départementales du Cantal

Asavar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.