SOSA 2902 : Comment ne pas le trouver !

Sosa 2902

Pourquoi chercher ce sosa 2902 particulièrement ?

Pour ce 29 Février qui n’arrive que tous les quatre ans, je souhaitais trouver quelque chose à associer au fameux hashtag #29février. Las, aucun de nos ancêtres directs n’a souhaité profiter de cette date exceptionnelle pour naître, se marier ou nous quitter 🙂
Dans ce cas, pas de #1j1ancetre et je choisis alors de me rabattre sur la recherche et la publication d’un billet sur mon SOSA 2902.

Sosa 2902 : Trop optimiste, je suis.

Pourtant échaudé par la recherche (toujours en cours) de mon Sosa 2020, je pensais que trouver le Sosa 2902 serait plus facile. D’ailleurs, pour en être encore plus sur, j’ai choisi de chercher celui de mes enfants et non le mien. Pourtant, dés la première recherche, je vois bien qu’il va falloir creuser plusieurs générations.
Alors comment calculer ce chemin vers cet arrière …. arrière Grand père ?

2902 est donc un homme (par définition de la numérotation SOSA STRADONITZ) et le chemin entre lui et moi se décompose donc de la façon suivante : 2902 père de 1451, mère de 725, mère de 362, père de 181, mère de 90, père de 45, mère de 22, père de 11, mère de 5 : Mère de 2.
Soit :

  • 1 : Mes enfants
  • 2 : Moi
  • 5 : Ma mère
  • 11 : Ma Grand-mère (Rose)
  • 22 : Louis Charles Dain
  • 45 : Marie Victorine Lambinet
  • 90 : Jean Martin Lambinet
  • 181 : Marie Catherine Maret
  • 362 : Inconnu
  • 725 : Inconnue
  • 1451 : Inconnue
  • 2902 : Inconnu

J’ai bien fait de gagner une génération puisqu’il m’en reste la bagatelle de quatre à trouver et documenter. Comme d’habitude, j’ai super anticipé et il me reste(au moment du choix) … deux jours !
Lançons donc les recherches et finalement ca part assez vite 🙂

Sosa 2902 : 362 Génération 9

Mon point de départ est donc Marie Catherine Maret de la génération 8.
Que sait on de Marie Catherine : Décédée le 19 Juillet 1828 à Leuilly Faubourg de Laon (02), elle est alors âgée de 77 ans et est l’épouse de Martin Lambinet avec lequel elle a eu 9 enfants.
Ils se sont mariés en 1776 à Laon, elle a 25 ans et lui 26.

Sosa 2902 Extrait de l'acte de décès
Extrait acte de décès Marie Catherine Marest
Source Archives de l'Aisne. Février 2020

Dés son acte de décès nous pouvons trouver le nom de notre sosa 362, père de Marie Catherine : Jean Antoine Maret, puisqu’il est noté « Veuve de Jean Martin Lambinet, et fille de défunt Jean Antoine Maret et Marie Jeanne Béguin. »
Cette information est confirmée par son acte de mariage, et même complétée, puisque nous y apprenons que Jean Antoine Maret est Jardinier.
Enfin nouvelle indication cette fois donnée par l’acte de Baptême, le 28 Juillet 1750, son père est Jean Antoine Marest Le Fils, ce qui laisse supposer qu’il existe un Jean Antoine Marest (Le Père).
En conclusion notre Sosa 362 est Jean Antoine Marest dit le fils, Jardinier de Leuilly Paroisse de Laon.

Sosa 2902 : 725 Génération 10

Que sait on donc de ce Jean Antoine Marest « Le fils » ?
En remontant chronologiquement le registre BMS de la paroisse de Leuilly, à partir de 1750, nous trouvons en 1744 l’acte de mariage de Jean Antoine avec Madeleine Le Begue. Ce mariage a lieu le 29 décembre et l’acte nous livre donc les noms des parents de Jean Antoine et donc de notre Sosa 725.

Sosa 2902 Extrait de l'acte de mariage
Extrait de l’acte de mariage de Jean Antoine « Le fils » Marest avec Marie Jeanne Beguin.
Source Archives de l'Aisne. Février 2020

Notre sosa 725 se trouve donc être la mère de Jean Antoine Marest « Le fils », cet acte nous confirmant par la même occasion que son mari (notre sosa 724) se nomme également Jean Antoine Marest et est donc « Le père » !
Madeleine le Begue est donc notre nouvelle étape vers le Sosa 2902.
En passant notre Jean Antoine est né le 24 avril 1720, il a été baptisé le lendemain. Il a pour parrain Antoine Marest et pour Marraine Jeanne Macron.
A cette étape de mes recherche, je n’ai pas trouvé son acte de décès, est ce un signe ?

Vous avez peut être remarqué que l’épouse de notre Jean Marie se nomme Marie Jeanne Preuve Beguin !
Preuve, Preuve ? Mais quel est ce prénom peu courant ?
C’est la première fois que je le rencontre dans l’ensemble de mes recherches.
Pas simple d’en trouver origine et signification ! Toutefois Généanet nous donne une piste : Preuve est un prénom féminin particulièrement présent autour de Guise (02). Nous n’en sommes pas si loin

Sosa 2902 : 1451 Génération 11

Qui donc est Marie Magdeleine le Bègue, telle qu’elle est nommée dans l’acte de naissance de son fils ? En continuant à remonter le registre de Leuilly, on ne trouve pas trace du mariage. Comme souvent le mariage a du avoir lieu dans la paroisse d’origine de la jeune fille, qui invariablement ira vivre ensuite dans la paroisse de son mari. On peut donc en déduire que Jean Marie « Le père » est allé cherché sa dulcinée un peu plus loin. En explorant d’abord les paroisses de Laon, j’ai assez vite localisé le lieu de la rencontre.
Ainsi dans les registres de Baptême, Mariage et Sépultures de la paroisse de Saint-Rémy-Porte toujours à Laon, j’ai trouvé en date du 20 février 1719 le mariage de Jean Antoine Marest, âgé, de 21 ans fils d’Antoine Marest (il a perdu le Jean 🙂 ) Laboureur et d’Antoinette Chaffaux de la paroisse de Leuilly. Il épouse Magdeleine Le Bègue âgée de 24 ans de cette paroisse.

Sosa 2902 : Les signatures du mariage
Les signatures, difficile de distinguer le Marest marié.
Source Archives de l'Aisne. Février 2020

Dés cet acte nous connaissons l’étape suivante pour atteindre notre SOSA 2902, en effet Magdeleine est la fille de Jean le Bègue, lui aussi laboureur, et de défunte Barbe Chevalier tous les deux de cette paroisse de Saint-Rémy-Porte. Cette étape, donc notre Sosa 1451 est donc Barbe Chevalier.
Passons toutefois un peu de temps avec Magdeleine. Elle est née autour de 1695 comme son age au mariage nous l’indique, mais à cet instant je n’ai pas trouvé son acte de baptême. Elle vivra jusqu’en Janvier 1763, année pendant laquelle elle décédera dans sa maison de Leuilly. Jean Antoine Marest « Le père » lui survivra au mois 12 ans, mais je n’ai pas encore trouvé son acte de sépulture.

Dernière étape : SOSA 2902 Génération 12

Le père de Barbe Chevalier est donc le chaînon que nous recherchons, le fameux SOSA 2902 qui va nous permettre d’atteindre l’objectif fixé !
Quelle méthode allons nous utiliser pour le trouver : Rechercher l’acte de décès de Barbe ? Retrouver l’acte de Mariage de Barbe et Jean Le Bègue ?
Retrouver les enfants de Barbe et Jean soit les frères et sœurs de Magdeleine ?
Petit soucis, j’ai tout essayé et rien ne marche. J’ai remonté les années à Saint-Rémy-Porte, pas de traces de mariage, j’ai pratiqué la même recherche dans toutes les paroisses de Laon, pas mieux !
J’ai essayé la méthode de l’escargot sur les communes alentour … Je vous laisse deviner : Pas mieux 🙁

Sosa 2902 : Echouer à une étape de la fin ?

Ayant décidé de ne pas me laisser submerger par le désespoir et un peu pressé par le temps (A ce moment de mes recherches on doit être le 29 Février à 21h !!) , je vais tenter les indices sur Généanet. Donc petite recherche sur le couple Le Begue x Chevalier dans l’Aisne.
… ZERO Réponse ! (C’est surement une des premières fois que ça m’arrive) Allons, ajoutons les variantes aux deux noms et voilà en transformant Le Begue en Lebegue, me voici avec 15 résultats 🙂
Les affaires reprennent !

Nos quinze résultats se répartissent entre deux communes : La Neuville Bosmont et La Neuville Housset

Sosa 2902 : Carte La Neuville Bosmont + La Neuville Housset
Source : Google Maps

Les deux communes sont distantes d’environ 15 km, et à une vingtaine de Laon. Je n’y serais pas allé voir naturellement. Les deux noms sont cependant proches et je me demande s’il n’y aurait pas de petites erreurs de saisie ?

Je vais donc aller chercher les preuves de ces découvertes dans les registres des archives. Mariage signalé en 1691 sur la Neuville Housset par quelques résultats : Aucune trace dans les registres !
En furetant dans les années autour … je ne vois rien qui correspondent à cette famille. Partons donc voir la deuxième commune, La Neuville Bosmont.

Surprise !

Pas de registre sur La Neuville Bosmont avant 1756 !
Donc aucun moyen (rapide en tout cas) de vérifier les trouvailles de Généanet

Sosa 2902 : On s’arrête la pour cette année … Je n’ai plus d’idée 🙁

Pour conclure, j’ai eu un remords de dernière minute et je me suis dit que je n’aurais pas du tenter de gagner une génération et donc partir de moi plutôt que de mes enfants … et j’ai vérifié.

  • 1 : Mes enfants
  • 2 : Moi
  • 5 : Ma mère
  • 11 : Ma Grand-mère (Rose)
  • 22 : Louis Charles Dain
  • 45 : Marie Victorine Lambinet
  • 90 : Jean Martin Lambinet
  • 181 : Marie Catherine Maret
  • 362 : Jean Antoine Maret
  • 725 : Madeleine le Bègue
  • 1451 : Barbe Chevalier
  • 2902 : Inconnu
  • 1 : Moi
  • 2 : Mon père
  • 5 : Ma Grand mère (Simone)
  • 11 : Gabrielle Maillet
  • 22 : Jules Maillet
  • 45 : Joséphine Autin
  • 90 : Pierre Autin
  • 181 : Françoise Potier
  • 362 : Inconnu
  • 725 : Inconnue
  • 1451 : Inconnue
  • 2902 : Inconnu

Asavar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.